Octobre 2013 : NOUVELLES EXTENSIONS : COMMENT REAGIR ?

 

Le 13 juin dernier, l’ICANN a révélé les premiers noms des 1400 nouvelles extensions. Parmi elles, deux nouvelles extensions françaises sont déjà connues : Il s’agit de .breizh et .paris qui doivent arriver début 2014.

 

Avec l’arrivée de ces nombreuses extensions, il faut repenser la stratégie de réservation défensive des noms de domaine. En effet, pour des raisons techniques et de coûts, il est nécessaire de sélectionner les extensions les plus pertinentes en se posant les bonnes questions

 

  • Connaître les nouvelles extensions

 

Le premier réflexe est de prendre connaissance des nouvelles extensions et de leur statut en cliquant sur le lien https://gtldresult.icann.org/application-result/applicationstatus afin de déterminer lesquelles constituent une réelle valeur ajoutée par rapport à vos noms de domaine existants.

Parmi ces 1400 nouvelles extensions, il vous faudra choisir les plus pertinentes au regard de votre activité et du public visé.

Concrètement, plusieurs types d’extensions dites « ouvertes » seront disponibles telles que celles géographiques (exemple : .paris), celles réservées à une communauté (exemple : .maori) ou encore celles relatives à un secteur d’activité spécifique (exemple : .banque).

 

  • Réaliser des audits

 

Nous vous conseillons également de procéder à des audits :

    • de vos marques : quelles sont vos marques attractives ? Y-a-t-il une plus-value à l’associer à une nouvelle extension ? Font-elles l’objet de cybersquatting ?
    • de vos noms de domaine : quel est le trafic actuel ? Quel est votre rapport budget/fréquentation ? Quel est votre référencement actuel ?
    • de vos concurrents : ont-ils demandé des enregistrements de nouveaux noms de domaine et le cas échéant pour quel type d’extension ?

 

  • Anticiper les critères de réservation

 

Si les critères de réservation ne sont pas encore connus, il est toutefois possible d’en anticiper certains. Ainsi, les extensions géographiques imposeront vraisemblablement un lien suffisant avec la zone visée par la zone géographique concernée et celles relatives à un secteur d’activité poseront très vraisemblablement une condition d’appartenance au secteur concerné.

 

  • Comment se protéger ? 

 

Si vous êtes titulaire d’un nom de domaine .fr, sachez que vous n’êtes pas prioritaire pour pouvoir décliner ce nom de domaine avec une nouvelle extension. 

Afin de réduire le risque de voir votre nom de domaine réservé par un tiers l’enregistrement de votre marque dans la base de données de la Trademark Clearing House (TMCH) vous conférera un droit de priorité lors du lancement effectif des nouvelles extensions au cours de la période dite de « sunrise ».

En complément, ou à défaut de recours à la TMCH, une surveillance des noms de domaine vous permettra d’agir rapidement et d’utiliser les nouveaux recours qui seront mis en place par l’ICANN qui seront prochainement détaillés.

Dans toutes ces étapes, LAVOIX se propose de vous assister et  vous propose un service de pré-réservation qui vous permettra d’être informés des dates d’ouverture des extensions qui vous intéressent ainsi que des conditions d’enregistrement.

 

Contact :
A Paris - Catherine LEVALET
A Lyon - Béatrice DAUBIN

 

Date de publication : Octobre 2013

Retour à la liste