Arrêt Manfrini : quand les données personnelles du salarié rencontrent les besoins de preuve de l’employeur

Dans une récente décision de la chambre sociale, dite « arrêt Manfrini (1) », la Cour de cassation est venue préciser le régime de preuve dans le contentieux du licenciement et, particulièrement, la possibilité de recourir à un traitement de données à caractère personnel non déclaré à la Commission nationale informatique et libertés (Cnil).


Pour lire l'article en intégralité, cliquez ici.

 

Zurück zur Liste

experten
LAVOIX

  • Palmarès du Droit
  • Le Point et Statista
  • Managing IP
  • Managing IP
  • WTR 1000
  • Décideurs
  • Legal 500
  • IAM Patent 1000
Logo ISO UKASCertification ISO 9001:2015 Zertifizierung für alle Tätigkeiten
des Gewerblichen Rechtsschutz und alle Büros